Paul Valéry, Hommage à Marcel Proust : il faut bénir les auteurs difficiles de notre temps

Paul Valéry, Hommage à Marcel Proust :

"(...) On trouve quelquefois que ses ouvrages ne sont pas d'une lecture bien aisée. Mais je ne cesse de répondre qu'il faut bénir les auteurs difficiles de notre temps. S'ils se forment quelques lecteurs, ce n'est pas seulement pour leur usage. Ils les rendent du même coup à Montaigne, à Descartes, à Bossuet, et à quelques autres qui valent peut-être encore d'être lus. Tous ces grands hommes parlent abstraitement ; ils raisonnent ; ils approfondissent ; ils dessinent d'une seule phrase tout le corps d'une pensée achevée. Ils ne craignent pas le lecteur, ils ne mesurent pas leur peine, ni la sienne. Encore un peu de temps, et nous ne les comprendrons plus."

(Paul Valéry, Hommage,
Numéro 112 de La Nouvelle Revue Française, 1er janvier 1923, Hommage à Marcel Proust - 1871 - 1922,
Variété
, 1924, Hommage à Marcel Proust, Pléiade, Oeuvres I, page 774)

Paul Valéry, Hommage à Marcel Proust : il faut bénir les auteurs difficiles de notre temps