Proust | l'absence d'une chose, ce n'est pas que cela, c'est un bouleversement de tout le reste, c'est un état nouveau

Car, contrairement au calcul de Swann, le consentement d'Odette avait tout changé en lui. Comme tous ceux qui possèdent une chose, pour savoir ce qui arriverait s'il cessait un moment de la posséder il avait ôté cette chose de son esprit, en y laissant tout le reste dans le même état que quand elle était là. Or l'absence d'une chose, ce n'est pas que cela, ce n'est pas un simple manque partiel, c'est un bouleversement de tout le reste, c'est un état nouveau qu'on ne peut prévoir dans l'ancien.

 

Site marcel-proust.com 2021 | texto

Contact : f7contact@gmail.com

Haut de Page