Citation au hasard: Proust | vivre sa vie

Marcel Proust | Violante | Contemplant cette mer qui l’enlevait à elle et lui donnait, dans l’imagination de la jeune fille, un peu de son grand charme mystérieux et triste, charme des choses qui ne sont pas à nous

Alors, contemplant cette terrasse où il ne viendrait plus, où personne ne pourrait combler son désir, cette mer aussi qui l’enlevait à elle et lui donnait en échange, dans l’imagination de la jeune fille, un peu de son grand charme mystérieux et triste, charme des choses qui ne sont pas à nous, qui reflètent trop de cieux et craignent trop de rivages, Violante fondit en larmes.

Marcel Proust

Violante ou la Mondanité (extrait)

nouvelle en quatre chapitres (Enfance méditative de Violante – Sensualité – Peines d'amour – La Mondanité)

Les Plaisirs et les Jours

*

Marcel Proust lu par l'actrice italienne Liliana Bottone : Violante o la Mondanità, 22 min

 

Marcel Proust lu par l'actrice italienne Liliana Bottone : Violante o la Mondanità / I piaceri e i giorni / Les Plaisirs et les Jours : Violante ou la Mondanité